Prendre part à l’innovation

Belgocontrol participe activement au programme SESAR (Single European Sky ATM Research) qui vise à implémenter des innovations technologiques dans la gestion du trafic aérien afin de gagner en performances. Elle occupe une position de leader dans plusieurs domaines, notamment dans la transmission de données météorologiques. Belgocontrol a aussi agi proactivement pour s’adapter à la réalité des drones.

1. Investir dans les nouvelles technologies

icon euro 20,2 millions d'€

ont été investis par Belgocontrol en 2017 dans le renouvellement de ses équipements

Ces investissements vont encore renforcer sa mission de sécurité et ses performances.

2. SESAR, l’avenir de l’aéronautique

Le programme SESAR est le pilier technologique du Ciel unique européen. C'est un programme ambitieux qui a débuté en 2004 avec comme objectif de transformer fondamentalement la gestion du trafic aérien en Europe, le rendant plus sûr, plus efficace et réduisant son impact sur l'environnement par la modernisation et l'harmonisation des systèmes ATM européens. Tous les acteurs de l’aéronautique y sont impliqués : les aéroports, les industriels de l’équipement, les prestataires de services de navigation aérienne, la communauté scientifique, les organes régulateurs et les usagers de l’espace aérien.

Le programme SESAR comprend 3 phases :

avion 1er

utilisateur au monde du format IWXXM

Belgocontrol est le 1er prestataire de service de navigation aérienne au monde à envoyer ses données météorologiques dans le nouveau format IWXXM (ICAO Meteorological Information Exchange Model). Utilisé depuis le mois de juillet 2017 par Belgocontrol pour envoyer les données au centre météo de Londres qui les diffuse à travers le monde, le format IWXXM deviendra le standard de l’OACI en 2020.

Le projet IWXXM a été cofinancé par L’Union européenne dans le cadre de la phase de déploiement du programme SESAR. Dans le domaine de la météo, il s’agit aussi d’une première étape de l’implémentation du concept SWIM (System Wide Information Management) qui a été développé au sein de SESAR (Single European Sky ATM Research).

 

100%

Filets de sécurité à Brussels Airport

Belgocontrol est le 1er prestataire de service de navigation aérienne en Europe à avoir implémenter à 100% les filets de sécurité pour aéroports dans les fonctionnalités du systèmes A-SMGCS (Advanced Surface Movement Guidance and Control System), concept international qui rassemble tous les éléments de l’aéroport qui contribuent au guidage (Guidance) et au contrôle (Control) des mouvements au sol (Surface Movement).
Chez Belgocontrol, l’A-SMGCS est déployé par le système AMS (Airport Movement System) développé par Belgocontrol pour le contrôle aérien ‘tour’.
Ces filets de sécurité, implémentés et fonctionnels à Brussels Airport, améliorent la sécurité, la capacité et l’efficacité du trafic à l’aéroport.

Fonction de Routing et Planning

Autre fonctionnalité de l’A-SMGCS implémenté à 100% par Belgocontrol : le Routing et le Planning. Comme pour les filets de sécurité, Belgocontrol occupe une position de leader dans le domaine.

Les atterrissages avec une navigation par satellite augmentent la sécurité, l’accessibilité et la capacité à Brussels Airport

Depuis le 2 mars 2017, les avions peuvent également atterrir à Brussels Airport via une navigation par satellite, le système PBN (Performance Based Navigation). Belgocontrol investit énormément dans la technologie innovante de la PBN: aux aéroports d’Anvers, de Charleroi et de Liège, les contrôleurs aériens l’utilisent aussi pour les avions en approche. Depuis 2017, ils font de même à Brussels Airport où les procédures d’atterrissages peuvent être appliquées via la PBN sur les pistes 25R/25L et 01. L’usage des procédures de PBN ne change rien à l’utilisation préférentielle des pistes. Il s’agit avant tout d’un back-up pour les systèmes et les procédures de guidage actuels. Pour généraliser la PBN, il faut aussi, et avant tout, que tous les avions soient équipés pour procéder à ce basculement.

LARA et le Flexible Use of Airspace (FUA)

La coordination avec le contrôle aérien militaire est capitale pour l’efficacité de la gestion du trafic aérien. Le trafic civil pouvant emprunter des zones réservées à l’usage militaire lorsque celles-ci ne sont pas utilisées afin de permettre aux avions civils de suivre les routes les plus directes possibles. Le logiciel LARA (Local and sub-Regional Airspace Management Support System), un nouvel outil de réservation, de planification et de visualisation en temps réel des zones militaires a été entièrement intégré au centre de control CANAC 2 pour faciliter cette gestion commune de l’espace aérien.

Belgocontrol reste impliquée et mène des projets pour que le programme SESAR devienne la réalité du contrôle aérien de demain

euros 12,1 milliards d'€

de gain de performance attendus (entre 2015 et 2024) pour un investissement de 3,8 milliards € à l’échelle européenne

euros 10 kg

d’économie de carburant par passager et par vol

attention 4 X

plus de sécurité dans l’espace aérien européen

3. Les drones, une nouvelle réalité

drones15

signalements d’incident enregistrés en 2017 concernant des drones

Le nombre de drones (Remotely Piloted Aircraft System) signalés dans l’espace aérien contrôlé continue sans cesse de croître : d’un seul signalement en 2014 à 10 en 2016 et 15 en 2017. En collaboration avec le SPF Mobilité et Transports, Belgocontrol a créé le site web interactif www.droneguide.be. Cette plateforme d’information sensibilise à l’utilisation correcte des drones en Belgique et s’adresse tant aux pilotes de drones professionnels que récréatifs. En 2018, une application mobile de droneguide.be sera lancée. Elle sera suivie d’une version avec des fonctionnalités étendues pour pilotes professionnels avant la fin de l’année.